Au Fil du Bonheur
Kinésiologie à Givet
Espace Quiétude, 6 quai de Meuse, 08600 Givet
 

21 rue des 3 Obus 08700 Nouzonville

 
06 50 51 64 71
Disponible de 9h à 16h

Bienvenue sur mon blog Au Fil du Bonheur !

Mon cheminement

Quel bonheur pour moi de partager ma passion pour la kinésiologie à travers le blog de mon site !

Car au-delà d'une activité, ou d'un métier, il s'agit bien d'une passion ! Pour ce tout premier article, je parlerai un peu de moi. Mon objectif ? Simplement du partage ! Je ne peux évoquer le bien-être sans raconter comment j'en suis venue à me former pour devenir kinésiologue.

Cet article est donc assez personnel, mais il y aura aussi par la suite des articles variés, parfois sur les lectures que j'ai envie de partager, d'autres fois sur des thèmes de développement personnel, ou bien encore des articles présentant différentes facettes des mes pratiques, à savoir la kinésiologie harmonique, le Brain Gym, la réflexologie auriculaire ou encore le massage énergétique assis méthode EAS.

Revenons-en à ce qui m'a menée à devenir praticienne en kinésiologie ! Voici plusieurs années que je suis devenue cliente des médecines douces. Etant dans une phase de ma vie où je frôlais le burn-out (étant cadre à un rythme très soutenu et maman de deux jeunes enfants), le retour de congés d'été a marqué un tournant : j'ai décidé que je ne voulais plus de cette vie. J'étais épuisée moralement comme physiquement. Pour faire un choix, j'avais besoin de reprendre confiance en moi. J'ai alors eu recours aux Fleurs de Bach. Waow quel effet ! J'ai pu reprendre le dessus moralement pour prendre des décisions et surtout les appliquer ! J'ai donc choisi de faire en sorte de quitter mon entreprise !

Ensuite j'ai eu recours à la microkiné, une discipline épatante, qui a bouleversé ma vie en une séance : j'ai repris goût à la vie ! Cette séance a eu un tel impact sur mon bien-être que j'ai eu envie d'en explorer d'autres.

C'est ainsi que j'ai testé :

  • la réflexologie plantaire, avec laquelle j'ai évacué bien des choses que je gardais en moi,
  • la psycho bio acupressure, où j'ai lâché de nombreux blocages émotionnels,
  • le reiki, qui m'a donné la force nécessaire à continuer de chambouler ma vie pour mieux,
  • et bien sûr la kinésiologie, que j'ai d'abord utilisée pour mes enfants, avec des résultats étonnants et merveilleux, avant d'y avoir recours personnellement.

Ces différentes médecines douces m'ont tant apporté, que je les recommandais à de nombreuses personnes de mon entourage. Et quel plaisir quand après avoir consulté elle me donnait des nouvelles positives tout en me remerciant ! A force d'envoyer des personnes ici ou là, j'ai finis par me dire "arrête d'envoyer les gens voir des praticiens, forme-toi, et prends soin d'eux par toi-même".

Une idée qui me faisait vibrer. Mais que faire ? Quelle discipline choisir ? En rendez-vous pour une séance de kinésiologie, ma kinésiologue m'apprend qu'elle est sur le point d'ouvrir son école de kinésiologie. Waow ! Montée d'émotion, larmes aux yeux. Mais je suis vite redescendue, c'était "trop beau pour moi" et je ne me sentais pas à la hauteur d'apprendre une telle discipline. Il m'a fallu plusieurs mois et une séance d'hypnose Ericksonienne, durant laquelle j'ai plongé au fond de moi à la recherche de ce que je voulais réellement, pour me décider à me lancer !

Voici donc comment j'en suis arrivée à pratiquer la kinésiologie harmonique, cette médecine douce dont je suis tombée amoureuse et qui fait mon bonheur au quotidien en m'occupant de vous !

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Amélie Leguay

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.